Accueil du site Danse La Valse

Recherche

Visiteurs connectés : 707

<<  décembre 2018   >>
lumamejevesadi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda

En Occident, la valse est la danse de référence.

Elle fait partie des danses « standards ».

Il y a plusieurs types de valses, mais toutes ont un rythme à 3 temps.

Du plus rapide au plus lent nous avons :

- la valse musette,

La valse musette a fait danser des générations dans les bals, sur un espace des plus restreint, comme les tables rondes des guinguettes. Son rythme rapide permet de tourner quasiment sur place.

- la valse viennoise

Les origines de la Valse Viennoise ne sont pas toujours attribuées à l’Autriche. La Bavière et ses compositeurs l’ont certainement popularisé. Toutefois, depuis le 12e siècle, la « volta », une danse provençale était connue et pourrait être les prémices de la Valse Viennoise.

C’est en 1770 que la 1re mélodie Viennoise dite « L’Allemande », fait danser. Elle arrive en France en 1775, et se danse partout quelques années plus tard. Tout ne se passe pas dans la sérénité. En effet, les censeurs de la morale et de la bonne tenue, de 1810 jusqu’en 1820, estiment cette danse « comme étant contre la chasteté ». Il était toléré que les femmes mariées puissent la danser, mais qu’elle « pouvait faire perdre la raison aux jeunes filles ».

C’est au milieu du 20e siècle qu’elle détrône la polka et la mazurka.

Ce sont les partitions de la famille Strauss qui mettent la Valse Viennoise à l’honneur. L’innovation par la valse, est que les couples se déplacent en rotation.

A l’origine de la Valse, le tour à gauche, (valse à l’envers) n’était pratiqué que par le couple impérial, il se démarquait ainsi des autres couples.

La valse viennoise fait rêver bon nombre de jeunes filles à l’amour romantique et les jolies tenues de crinolines et tissus soyeux. C’est la danse privilégiée pour l’ouverture d’un bal de mariage.

Toutefois, son rythme soutenu demande un minimum de techniques. L’interprétation, empreinte de légèreté et d’élégance, en fait une danse agréable mais difficile à effectuer.

- la valse lente.

Dénommée également « valse anglaise » et encore "Boston" La Valse Anglaise est dérivée de la Valse Viennoise. Elle apparaît dans les cours d’Europe par la Reine Victoria (1819-1901). Lors d’un voyage en Autriche, la Reine est séduite par la Valse Viennoise et demande à son professeur de danses de l’initier à celle-ci. Le professeur doit alors adapter cette danse un peu trop rapide à son élève particulière et le rythme se ralentit alors considérablement.

Mais la réelle popularité arrive avec les années 1922. A cette époque, les danseurs étaient l’un à côté de l’autre pour danser le « Boston ».

C’est à cette période que le pas de Valse est réglementé. Ce sera : Marche, marche, assemblé. Au fil des ans, la Valse évolue, les difficultés techniques se rajoutent les unes aux autres pour en faire une réelle danse de compétition. Toutefois, c’est avec simplement des tours à droite, tours à gauche, des changements de direction que Victor Sylvester devient champion d’Angleterre en 1922. L’évolution de la danse nous amène de nos jours à faire le pas de base comme suit : Marche, côté, assemblé. La beauté de cette danse réside dans le mouvement ondulatoire rappelant la course d’un félin.